FRA

5 Lois de la réussite entrepreneuriale appliquées à la Gastronomie (Cap 5)

22.08.2014
GMcash
5 Lois de la réussite entrepreneuriale appliquées à la Gastronomie (Cap 5)

Passons maintenant à la loi la plus intéressante, voire la plus paradoxale de toutes. C’est celle que nous n’utilisons pratiquement jamais parce que nous n’avons pas le temps ou même quelquefois parce que notre quotidien nous aveugle.

Il s’agit de la loi de la réceptivité :

La clé pour donner sous une forme efficace, c'est d'être ouverts à recevoir.

Une clé fondamentale est donc de recevoir. Quel serait le but, sinon ? Si nous donnions seulement, on ne l’appellerait pas une affaire, mais il s’agit de savoir recevoir. De cette façon, nous voyons que tout notre effort pour donner, la compensation, l’influence, l’authenticité et la valeur sont tous des éléments destinés à, au bout du compte, recevoir.

Notre niveau de retour, nous devrons le prendre en compte puisque ce sera notre loi la plus importante. Savoir recevoir est fondamental pour que toutes les lois précédentes fonctionnent correctement. Un client qui nous résout un problème quelconque sur certains produits, ou qui veut fêter une date importante pour lui parce que la dernière fois il a été très bien accueilli, ou encore qui nous fournit un contact important, ce sont différentes façons de recevoir le retour des lois précédentes.

Quelque chose d’aussi simple que recevoir s’avère quelquefois plus difficile de ce qu’il semble. Dans les temps actuels, bien souvent le marché si agressif existant nous fait nous méfier de tous les éléments positifs qui sont autour de nous. Il semble que nous soyons disposés à lutter contre tout le mal qui « à coup sûr » va nous arriver.

Si, lorsque nous donnons, nous reconnaissons que nous recevrons quelque chose en retour, tout sera beaucoup plus simple pour nous.

Par exemple, notre relation avec les fournisseurs est habituellement et essentiellement d’échanger de l’argent contre des produits. Cependant, il existe des relations construites avec le temps et chargées de confiance, où l’on va au-delà de la simple « transaction économique ». Une relation dans laquelle les deux parties sont conscientes de la valeur que chacune d’entre elles a pour l’autre ; et ces valeurs sont nécessaires quelquefois pour l’autre partie.

L’entrepreneur peut avoir besoin que le fournisseur l’aide, avec le financement d’une commande, qu’il lui trouve un produit spécial et peu habituel, que les packagings soient d’une taille déterminée, que les prix soient très concurrentiels, que le service soit rapide, que la relation soit personnalisée, voire sous certains aspects exclusive, etc.

Et il est possible que le fournisseur ait besoin d’une information déterminée sur l’affaire, pour pouvoir parfaire l’offre de produits ou de services, qui l’orientent sur la qualité nécessaire de certains produits concrets. Il peut vouloir savoir quels sont les problèmes que, sous une forme directe ou indirecte, il pourra résoudre, voire recevoir certaines connaissances sur le secteur dans lequel il évolue afin de pouvoir cerner les possibles besoins de l’entrepreneur.

Donner pour recevoir, il s’agit de chercher le bénéfice des autres pour obtenir le sien propre. Ce que les américains appellent le win to win (gagnant-gagnant). « Essayer de créer une valeur pour toutes les parties en écartant la somme zéro. » Autrement dit, il ne s’agit pas de chercher notre bénéfice au préjudice de la personne que nous avons en face, mais de chercher le sien pour provoquer le nôtre.

Ce petit changement donne lieu à un revirement total sur la façon de mener une entreprise et nous produit une grande somme de bénéfices de toute nature, non seulement économique mais aussi sociale, médiatique, etc.

C’est l’étape finale de tout un cycle d’attitudes qui transformeront votre façon de voir les affaires.

 

Allez-y, n’ayez pas peur du changement.

 
Chef GMcash
Cocinero

Realiza showcookings y aconseja en la realización de cartas y menús para restaurantes

B26488528
Gerente
J43915149
Hostelería

Commentaires